POTEZ 58 : The aircraft pedals and yoke

I’ve started reproducing the pedals. I couldn’t find a representation of the systems on Potez 58. There’s no documentation available. But the Potez 58 is a direct derivative of the Potez 43, so I used photos of the 43 to copy to the 58. I think that way I won’t be too far from the truth.

For the axis, I used 3 mm aluminium tube that I ovalized with a pair of pliers.

For the footrests, idem, 3 mm tube not ovalized this time.

I made a dremel slit in the pedal rest. I then inserted the axle in the slot and glued it. I glued the washers to the end of the footrests. At the bottom of the axle, I drilled and inserted a thin metal rod. This will be inserted in a metal plate glued on the floor support. The yoke is made of a 3 mm piano wire and an aluminium tube and a washer.

j’ai reproduit en contre-plaqué de 1 mm les plaques métalliques pour supporter les pédales sur le plancher.

A small coat of silver paint gives a certain look and resemblance.

If we look carefully at the original photos, the pedal was covered with a rubber band and grooved, to prevent the foot from slipping. To reproduce it, I first used black sewing thread.

La photo de la pédale à reproduire, la pédale maquette et le fil noir qui sera utilisé pour reproduire la bande caoutchouc. The photo of the pedal to be reproduced, the model pedal and the black sewing thread that will be used to reproduce the rubber band

I made laps with 6 turns of threads per stripe, lightly glued with cyanoacrylate and spaced very evenly. I used a surgical type of pliers to position the thread in place.

Then I used a fine brush to add black paint on the top of the pedal. The result is satisfactory. The piece is only 1 cm long and the pictures below are taken in close-up, but the rendering in real life is better.

Drilling a hole for the yoke. For the fixing, I will use washers and a clevis pin to keep the mobility of the handle as on the real one.

Then I glued the yoke and pedals in place. And here is the result in pictures.

And two photos with me as a bonus, on the one hand so that you have a better idea of the scale, and on the other hand because I’m happy with myself.

POTEZ 58 : Les pédales et le manche à balai

J’attaque les pédales. Je n’ai pas trouvé de représentation des systèmes du Potez 58. Il n’y a pas de documentations disponibles. Mais le Potez 58 dérivant directement du Potez 43, j’ai utilisé des photos du 43 pour copier sur le 58. Je pense que ainsi je ne serai pas trop loin de la vérité.

Pour l’axe, j’ai utilisé du tube alu de 3 mm ovalisé avec la pince.

Pour les reposes pieds, idem, du tube de 3 mm non ovalisé cette fois-ci.

J’ai fait une fente à la dremel dans le repose pédale. J’ai alors inséré l’axe dans la fente et j’ai collé. J’ai collé les rondelles à l’extrémité des reposes pieds. Au bas de l’axe, j’ai percé et introduit une tige métallique fine. Cette dernière sera insérée dans une plaque métallique collée sur le support du plancher. Le manche à balai est constitué d’une corde à piano de 3 mm et d’un tube alu et d’une rondelle.

j’ai reproduit en contre-plaqué de 1 mm les plaques métalliques pour supporter les pédales sur le plancher.

Une petite couche de peinture argentée donne de l’allure et une certaine resemblance.

Si l’on regarde attentivement les photos originales, la pédale était recouverte d’une bande caoutchouc et rainurée, pour éviter que le pied ne glisse. Pour le reproduire, j’ai utilisé dans un premier temps du fil à coudre noir.

La photo de la pédale à reproduire, la pédale maquette et le fil noir qui sera utilisé pour reproduire la bande caoutchouc. The photo of the pedal to be reproduced, the model pedal and the black sewing thread that will be used to reproduce the rubber band

J’ai fait des tours avec 6 tours de fils par rayure, et collés légèrement à la cyanoacrylate et espacés très régulièrement. J’ai utilisé une pince de type chirurgicale pour bien positionner le fil en place.

Puis, j’ai utilisé un pinceau fin pour ajouter de la peinture noire sur le haut de la pédale. Le résultat est satisfaisant. La pièce ne fait que 1 cm et les photos ci-dessous sont prises en très gros plan, mais le rendu en vrai est meilleur.

Perçage d’un trou pour le manche à balai. Pour la fixation, je vais utiliser des rondelles et un axe de chape à rotule pour conserver la mobilité du manche comme sur le vrai

Puis collage en place du manche et des pédales. Et voici le résultat en photos.

Et deux photos avec moi en bonus, d’une part pour que vous ayez une meilleure idée de l’échelle, et d’autre part car je suis content de moi.

The continuation of the realization of the cockpit

After having finished (for the moment) with the seats, I go on with the details of the cockpit and in particular a series of push buttons present on a lower dashboard (see red circle)

La photo originale de l’avion de 1936. The original photo on the 1936 plane

You can see that it is equipped with an instrument indicating the oil pressure and 4 push buttons, 3 on the part just below the dashboard and one on the lowest part below the dashboard.

The push buttons are made from 1 mm aluminium tube and round cut from 1.5 mm balsa wood.

The formwork of the lower part is also made of balsa wood and plywood for the facade part supporting the oil pressure gauge. Cellulose dope is applied to all the wooden elements.

Enduit cellulosique sur les parties en bois. Cellulose dope layed on wood parts

A coat of primer to coat the pores well before painting the different elements.

Dépôt d’une couche d’enduit garnissant. Deposition of a layer of primer.

The wooden block is painted black. I cut out a metal washer to make the outline of the instrument and the front part is glued on the wooden block. This part is drilled to receive the push buttons.

The metal tubes are inserted into the rounded balsa representing the button. The button itself has been painted with silver paint.

The buttons are glued to the facade and the wooden part. The 4th button is added on the lower sloping part.

The board with the instruments as well as the part made above are glued in place in the aircraft .

Note that the photos are taken in close-up and show all the defects that are less visible to normal eyes.

Le cockpit suite

Après en avoir terminé (pour le moment) avec les sièges, je poursuis les détails du cockpit et notamment une série de bouton poussoir présent sur une planche inférieure du tableau de bord (voir cercle rouge)

La photo originale de l’avion de 1936. The original photo on the 1936 plane

On voit qu’il est équipé d’un instrument indiquant la pression d’huile et 4 boutons poussoir, 3 sur la partie juste en dessous de la planche de bord et un sur la partie la plus basse en dessous le tableau de bord.

Les boutons poussoirs sont fait à partir de tube alu de 1 mm et de rond découpés dans du balsa de 1.5 mm.

Le coffrage de la partie inférieure est aussi réalisé en balsa et contre plaqué pour la partie en facade supportant le manomètre de pression d’huile. De l’enduit nitrocellulosique est posé sur l’ensemble des éléments en bois.

Enduit cellulosique sur les parties en bois. Cellulose dope layed on wood parts

Une couche de primer pour bien coucher les pores avant de peindre les différents éléments.

Dépôt d’une couche d’enduit garnissant. Deposition of a layer of primer.

Le bloc de coffrage est peint en noir. J’ai découpé une rondelle métallique pour faire le contour de l’instrument et la partie en facade est collée sur le bloc de coffrage. Cette partie est percée pour recevoir les boutons poussoirs.

Les tubes métalliques sont insérés dans le balsa arrondi qui représente le bouton. Le bouton quant à lui a été peint avec de la peinture argent

Vient le collage des boutons sur la facade et le coffrage. Le 4ème bouton est ajouté sur la partie basse inclinée.

La planche avec les instruments de bords ainsi que la partie réalisée ci-dessus sont collées en place dans l’avion..

A noter que les photos sont prises en gros plan et font apparaître tous les défauts qui sont moins visibles à l’œil nu.

The mini indoor potez 58, cutting and construction 2

Hello everyone, I continued to build the mini Potez 58 ultra light for indoor flight, see at home if possible. I remind you for those who would like more details than in the « tutorials » part, you can find detailed videos of all phases of construction. Videos will be added as you go.

I remind you for those who would like to build it, that I make available the construction plan which you can download here, right there

So I started by assembling the half wings on the fuselage. The fuselage must be kept vertical by resting on wedges at right angles. Personally, I use a metal worktop with magnets to secure it.

You must be careful to respect the dihedral by leaning on supports and 0.8 mm carbon rods which are placed at the front and rear of the half wings.

To continue, I prepared the movable flaps of the stabilizer and the fin. I use a strip of sandpaper. I put myself at the edge of the work plan and sand at 45 ° each side.

The assembly is completed after checking for perfect squareness. The set is now ready to receive electronics and it weighs 8.3 g. It perfectly matches my objectives which was less than 10 g for the structure of the aircraft without the electronic equipment.

Le mini indoor potez 58, découpe et construction 2

Bonjour à tous, j’ai continué la construction du mini Potez 58 ultra light pour vol indoor, voir à la maison si possible. Je vous rappelle pour ceux qui voudrait plus de détails que dans la partie « tutoriels », vous pourrez trouver des vidéos détaillées de toutes les phases de la construction. Les vidéos seront rajoutées au fur et à mesure.

Je vous rappelle pour ceux qui souhaiteraient le construire, que je mets à disposition le plan de construction que vous pouvez télécharger ici, juste là en dessous

J’ai donc commencé par l’assemblage sur le fuselage des demi ailes. Le fuselage doit être maintenu bien vertical en s’appuyant sur des cales à angle droit. Personnellement, j’utilise un plan de travail métallique avec des aimants pour assurer le maintien.

Il faut faire attention à bien respecter le dièdre en s’appuyant sur des supports et des joncs de carbone de 0.8 mm qui sont placés à l’avant et l’arrière des demi ailes.

Pour continuer, j’ai préparer les volets mobiles du stabilisateur et de la dérive. J’utilise une bande de papier à poncer. Je me met au bord du plan de travail et ponce à 45° chaque côté.

L’ensemble est achevé après vérification du parfait équerrage. L’ensemble est désormais prêt à recevoir l’électronique et il pèse 8.3 g. Ce qui correspond parfaitement à mes objectifs qui était de moins de 10 g pour la structure de l’avion sans les équipements électroniques.

The ultra Light mini indoor potez 58, cutting and construction (1)

Hello everyone, I continued to build the mini Potez 58 ultra light for indoor flight, and why not in my living room. I remind you for those who would like more details than in the « tutorials » part, you can find detailed videos of all phases of construction. Videos will be added step by step.

I remind you for those who would like to build it, that I make available the construction plan which you can download here, right there below

So I glued all the pieces with tape on the 3 mm depron (0.119 Inch)

Then I cut using a new blade to avoid dulling the depron.

I then taped and stretched a 3 µm mylar sheet on my work surface. The openwork parts will be covered with mylar and not to put too much weight, I used spray glue from a brand of well-known cultural items

The weather is nice, so I put the glue spray in the garden (mine as it is forbidden to go outside our aown property), in a super thin layer. Attention, all the milligrams gained are important with this kind of construction.

Once the spray adhesive has been deposited, quickly go back to the workshop to glue the pieces with the mylar and to cut off the excess.

I then weighed all of the component parts of the aircraft before final assembly. My goal was to be below 10g (0.35 Oz) and at the moment the mass is 7.5g (0.25). So, it’s all right.

Le mini indoor potez 58, découpe et construction 1

Bonjour à tous, j’ai continué la construction du mini Potez 58 ultra light pour vol indoor, voir à la maison si possible. Je vous rappelle pour ceux qui voudrait plus de détails que dans la partie « tutoriels », vous pourrez trouver des vidéos détaillées de toutes les phases de la construction. Les vidéos seront rajoutées au fur et à mesure.

Je vous rappelle pour ceux qui souhaiteraient le construire, que je mets à disposition le plan de construction que vous pouvez télécharger ici, juste là en dessous

J’ai donc collé l’ensemble des pièces avec du scotch sur le dépron de 3 mm

Puis j’ai découpé en utilisant une lame neuve pour éviter d’émousser le dépron.

J’ai ensuite scotché et tendu une feuille de mylar de 3 µm sur mon plan de travail. Les parties ajourées seront recouvertes de mylar et pour ne pas mettre trop de poids, j’ai utilisé de la colle en spray d’une marque d’articles culturels bien connus

Il fait beau et j’ai donc mis le spray de colle dans le jardin, en une couche super fine. Attention, la chasse aux milligrammes gagnés est importante avec ce genre de construction.

Une fois la colle en spray déposé, vite on remote à l’atelier pour coller les pièces avec le mylar et on découpe l’excès.

J’ai ensuite pesé l’ensemble des pièces constitutives de l’avion avant assemblage final. Mon objectif était d’être en dessous de 10 g et pour le moment, la masse est de 7.5 g. Donc tout va bien.