Potez 58: The seats

After a long period of shutdown due to COVID-19 and the confinement period, I worked again on the details of the cockpit of my Potez 58. I am fortunate to have the original documents of the seats . Thanks to Air passion (GPPA) from Angers and its vice president Alban Dury.

The cabin is equipped with 3 seats. Two seats at the front and one passenger seat at the rear. I started with the seat cushions and the choice of foam came up very quickly. I tested the soft, hard foam and even styrodur expanded polystyrene.

For the seat covers, I first tried with skaï.

The result is really not great, firstly because the skaï is too thick for the scale and secondly because me and the sewing makes 2 … Anyway, I glue and I try to fold … But it’s not great. Luckily, Madame comes by and examines my work and gives me some notions of sewing. Then she finds me a piece of thin, smooth velvet and tells me how to make the patterns. In short, I have to reproduce the sewing techniques as they could have been done at the time on the cushions.

As you can see on the pictures above, there were many patterns and followed long evenings of sewing on the wrong side to turn the piece inside out and reproduce the seam on the top as on the real one.

Never has a plane part caused me so much pain. Below are the seat cushions. They’re not as good as I would have liked, but I don’t see how I can do better.

Then I started a trunk that will fit under the rear passenger seat. It’s made with a 15/10 PTC and I used a metal worktop and magnets as a square.

Then I put the pedestal, seat, armrest and backrest on the plane. Everything is put down without gluing and adjusting to see how it looks.

I still have a lot of work to do on the front seats, which are much more complicated with the sliding and replicating system for folding the backrest.

Potez 58 : Les sièges

Après une longue période d’arrêt due au COVID-19 et à la période de confinement, je’ai recommencé à travailler les détails de la cabine de pilotage de mon Potez 58. J’ai la chance d’avoir les documents originaux des sièges. Merci à Air passion (GPPA) d’Angers et à son vice président Alban Dury.

La cabine est équipée de 3 sièges. Deux sièges à l’avant et un siège passager à l’arrière. J’ai commencé par les assises et le choix de la mousse s’est posé très rapidement. J’ai testé la mousse tendre, dure et même le styrodur.

Pour le revêtement, j’ai tout d’abord essayé avec du skai.

Le résultat n’est vraiment pas terrible, d’une part parce que le skaï est trop épais pour l’échelle et d’autre part parce que moi et la couture, ça fait 2…. Bref, je colle et j’essaie de plier … Mais ce n’est pas top. Heureusement, Madame passe par là examine mon travail et me donne quelques notions de coutures. Puis elle me trouve un morceau de velours fin et lisse et m’indique comment faire les patrons. Bref il faut reproduire les techniques de couture comme elles auraient pu être faites à l’époque sur les coussins.

Comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessus, il y avait de nombreux patrons et s’en est suivi de longues soirées de couture sur l’envers pour retourner la pièce et reproduire la couture sur le haut comme sur le vrai.

Jamais une pièce ne m’aura autant fait souffrir. Ci-dessous les coussins d’assise. Ils ne sont pas aussi top que ce que j’aurai souhaiter, mais je ne vois pas comment je pourrai mieux faire.

Par la suite, j’ai commencé un coffre qui viendra dessous le siège passager arrière. Il est fait avec un CTP 15/10 et j’utilise un plan de travail métallique et des aimants comme équerre.

Puis j’ai mis le socle, le siège, l’accoudoir et le dossier dans l’avion. Tout est posé sans collage et ajustement pour voir ce que ça donne.

Il reste beaucoup de travail sur les sièges avant bien plus compliqués avec le système de glissière et de reproduction du système pour rabattre le dossier.

The mini indoor potez 58, cutting and construction 2

Hello everyone, I continued to build the mini Potez 58 ultra light for indoor flight, see at home if possible. I remind you for those who would like more details than in the « tutorials » part, you can find detailed videos of all phases of construction. Videos will be added as you go.

I remind you for those who would like to build it, that I make available the construction plan which you can download here, right there

So I started by assembling the half wings on the fuselage. The fuselage must be kept vertical by resting on wedges at right angles. Personally, I use a metal worktop with magnets to secure it.

You must be careful to respect the dihedral by leaning on supports and 0.8 mm carbon rods which are placed at the front and rear of the half wings.

To continue, I prepared the movable flaps of the stabilizer and the fin. I use a strip of sandpaper. I put myself at the edge of the work plan and sand at 45 ° each side.

The assembly is completed after checking for perfect squareness. The set is now ready to receive electronics and it weighs 8.3 g. It perfectly matches my objectives which was less than 10 g for the structure of the aircraft without the electronic equipment.

Le mini indoor potez 58, découpe et construction 2

Bonjour à tous, j’ai continué la construction du mini Potez 58 ultra light pour vol indoor, voir à la maison si possible. Je vous rappelle pour ceux qui voudrait plus de détails que dans la partie « tutoriels », vous pourrez trouver des vidéos détaillées de toutes les phases de la construction. Les vidéos seront rajoutées au fur et à mesure.

Je vous rappelle pour ceux qui souhaiteraient le construire, que je mets à disposition le plan de construction que vous pouvez télécharger ici, juste là en dessous

J’ai donc commencé par l’assemblage sur le fuselage des demi ailes. Le fuselage doit être maintenu bien vertical en s’appuyant sur des cales à angle droit. Personnellement, j’utilise un plan de travail métallique avec des aimants pour assurer le maintien.

Il faut faire attention à bien respecter le dièdre en s’appuyant sur des supports et des joncs de carbone de 0.8 mm qui sont placés à l’avant et l’arrière des demi ailes.

Pour continuer, j’ai préparer les volets mobiles du stabilisateur et de la dérive. J’utilise une bande de papier à poncer. Je me met au bord du plan de travail et ponce à 45° chaque côté.

L’ensemble est achevé après vérification du parfait équerrage. L’ensemble est désormais prêt à recevoir l’électronique et il pèse 8.3 g. Ce qui correspond parfaitement à mes objectifs qui était de moins de 10 g pour la structure de l’avion sans les équipements électroniques.

The ultra Light mini indoor potez 58, cutting and construction (1)

Hello everyone, I continued to build the mini Potez 58 ultra light for indoor flight, and why not in my living room. I remind you for those who would like more details than in the « tutorials » part, you can find detailed videos of all phases of construction. Videos will be added step by step.

I remind you for those who would like to build it, that I make available the construction plan which you can download here, right there below

So I glued all the pieces with tape on the 3 mm depron (0.119 Inch)

Then I cut using a new blade to avoid dulling the depron.

I then taped and stretched a 3 µm mylar sheet on my work surface. The openwork parts will be covered with mylar and not to put too much weight, I used spray glue from a brand of well-known cultural items

The weather is nice, so I put the glue spray in the garden (mine as it is forbidden to go outside our aown property), in a super thin layer. Attention, all the milligrams gained are important with this kind of construction.

Once the spray adhesive has been deposited, quickly go back to the workshop to glue the pieces with the mylar and to cut off the excess.

I then weighed all of the component parts of the aircraft before final assembly. My goal was to be below 10g (0.35 Oz) and at the moment the mass is 7.5g (0.25). So, it’s all right.

Le mini indoor potez 58, découpe et construction 1

Bonjour à tous, j’ai continué la construction du mini Potez 58 ultra light pour vol indoor, voir à la maison si possible. Je vous rappelle pour ceux qui voudrait plus de détails que dans la partie « tutoriels », vous pourrez trouver des vidéos détaillées de toutes les phases de la construction. Les vidéos seront rajoutées au fur et à mesure.

Je vous rappelle pour ceux qui souhaiteraient le construire, que je mets à disposition le plan de construction que vous pouvez télécharger ici, juste là en dessous

J’ai donc collé l’ensemble des pièces avec du scotch sur le dépron de 3 mm

Puis j’ai découpé en utilisant une lame neuve pour éviter d’émousser le dépron.

J’ai ensuite scotché et tendu une feuille de mylar de 3 µm sur mon plan de travail. Les parties ajourées seront recouvertes de mylar et pour ne pas mettre trop de poids, j’ai utilisé de la colle en spray d’une marque d’articles culturels bien connus

Il fait beau et j’ai donc mis le spray de colle dans le jardin, en une couche super fine. Attention, la chasse aux milligrammes gagnés est importante avec ce genre de construction.

Une fois la colle en spray déposé, vite on remote à l’atelier pour coller les pièces avec le mylar et on découpe l’excès.

J’ai ensuite pesé l’ensemble des pièces constitutives de l’avion avant assemblage final. Mon objectif était d’être en dessous de 10 g et pour le moment, la masse est de 7.5 g. Donc tout va bien.

Finally, I see it, excited and happy

Yes, finally, I see it. After almost 10 years of imagining it, I can finally see it. A provisional cross, but which allows me to imagine the final version. I still have a lot of work, but finally I see it. Really excited and happy

Quelques photos de l’avion seul.

Enfin, je le vois, heureux

Oui enfin, je le vois. Après près de 10 ans à l’avoir imaginé, je peux enfin le voir. Une mise en croix provisoire, mais qui me permet bien d’imaginer la version finale. Il me reste encore beaucoup de travail, mais enfin je le visualise. Heureux

Quelques photos de l’avion seul.