Le mini Potez 58 ultra léger : Présentation et préparation des équipements de motorisation et de contrôles.

Tous les éléments servant à la motorisation et au contrôle de l’avion sont des éléments miniaturisé&s achetés sur Internet. Sur la photo ci-dessous, vous pouvez voir le nano moteur qui est un brushed réducté. Il mesure 26 mm de long, pèse moins de 2 g et est adapté aux avions de 20 g environ avec un lipo 1S,

Deux nano servos de type DYS. Ils font 22 mm de long, sont analogiques et fonctionnent entre 3.7 and 5 Volts. Les 2 servos pèsent un peu moins de 4 g et devront être connectés au récepteur.

Le récepteur est de marque Deltang et pèse 0.65 g et est compatible DSM2 tpour emetteur spektrum.

L’ensemble pèse 12 g avant d’ajouter les fils et le soudage.

YSur le diagramme dessous, vous pouvez voir les différentes connections qui seront à réaliser. Un grand merci à Christian Veysière pour son aide précieuse dans la connectique

Les fils sont vraiment petits et il ne faut pas trembler, ni avoir trop bu l aveille au soir, je vous le garantis. Ces photos sont pour vous montrer comment je m’y suis pris au travers une loupe et une troisième main.

De plus, j’ai du faire un connecteur pour relier la batterie au récepteur avec un connecteur interchangeable en fonction du type de batterie 1S que j’ai en stock.

Ci-dessous sont des photos supplémentaires avec les différents éléments et les connections avec les adaptateurs nécessaires pour enlever du poids.

J’ai pesé l’ensemble et j’obtiens 12.42 g. Si j’ajoute l’hélice, on est à un peu moins de 14 g, ce qui fera au total avec l’avion, un poids de 23 g en ordre de vol. Un peu plus qu’espéré, mais ça reste dans de bonnes limites.

Le mini indoor potez 58, découpe et construction 2

Bonjour à tous, j’ai continué la construction du mini Potez 58 ultra light pour vol indoor, voir à la maison si possible. Je vous rappelle pour ceux qui voudrait plus de détails que dans la partie « tutoriels », vous pourrez trouver des vidéos détaillées de toutes les phases de la construction. Les vidéos seront rajoutées au fur et à mesure.

Je vous rappelle pour ceux qui souhaiteraient le construire, que je mets à disposition le plan de construction que vous pouvez télécharger ici, juste là en dessous

J’ai donc commencé par l’assemblage sur le fuselage des demi ailes. Le fuselage doit être maintenu bien vertical en s’appuyant sur des cales à angle droit. Personnellement, j’utilise un plan de travail métallique avec des aimants pour assurer le maintien.

Il faut faire attention à bien respecter le dièdre en s’appuyant sur des supports et des joncs de carbone de 0.8 mm qui sont placés à l’avant et l’arrière des demi ailes.

Pour continuer, j’ai préparer les volets mobiles du stabilisateur et de la dérive. J’utilise une bande de papier à poncer. Je me met au bord du plan de travail et ponce à 45° chaque côté.

L’ensemble est achevé après vérification du parfait équerrage. L’ensemble est désormais prêt à recevoir l’électronique et il pèse 8.3 g. Ce qui correspond parfaitement à mes objectifs qui était de moins de 10 g pour la structure de l’avion sans les équipements électroniques.

Tuto pour la construction d’un potez 58 ultra léger (part 3). Fin de l’assemblage

Vous retrouverez ci après la vidéo décrivant les dernières étapes de construction pas à pas d’un Potez 58 de 46 cm d’envergure avec l’ambition de ne pas dépasser 20-25 g au total.

Pour rappel le plan est téléchargeable ici

Et voici la dernière partie du montage en vidéo que vous pouvez retrouver ainsi que d’autres sur ma chaine you tube

Tuto pour la construction d’un potez 58 ultra léger pour le vol intérieur ou à domicile (part 1).

Dans un post précédent, je vous avais parlé de mon intention de faire un Potez 58 ultra léger pour conjurer ce confinement. Un grand merci à Christian Veyssière et Gérard Puret pour leurs conseils. Ci-dessous, vous pouvez voir la première partie du tutoriel décrivant cette construction expérimentale pour moi.

Le mini indoor potez 58, découpe et construction 1

Bonjour à tous, j’ai continué la construction du mini Potez 58 ultra light pour vol indoor, voir à la maison si possible. Je vous rappelle pour ceux qui voudrait plus de détails que dans la partie « tutoriels », vous pourrez trouver des vidéos détaillées de toutes les phases de la construction. Les vidéos seront rajoutées au fur et à mesure.

Je vous rappelle pour ceux qui souhaiteraient le construire, que je mets à disposition le plan de construction que vous pouvez télécharger ici, juste là en dessous

J’ai donc collé l’ensemble des pièces avec du scotch sur le dépron de 3 mm

Puis j’ai découpé en utilisant une lame neuve pour éviter d’émousser le dépron.

J’ai ensuite scotché et tendu une feuille de mylar de 3 µm sur mon plan de travail. Les parties ajourées seront recouvertes de mylar et pour ne pas mettre trop de poids, j’ai utilisé de la colle en spray d’une marque d’articles culturels bien connus

Il fait beau et j’ai donc mis le spray de colle dans le jardin, en une couche super fine. Attention, la chasse aux milligrammes gagnés est importante avec ce genre de construction.

Une fois la colle en spray déposé, vite on remote à l’atelier pour coller les pièces avec le mylar et on découpe l’excès.

J’ai ensuite pesé l’ensemble des pièces constitutives de l’avion avant assemblage final. Mon objectif était d’être en dessous de 10 g et pour le moment, la masse est de 7.5 g. Donc tout va bien.

Un mini Potez 58 indoor. Calculs et plan

Comme j’avais pu vous le dire dans un précédent message, je cherche à réaliser un modèle suffisamment léger de potez 58, pour voler en intérieur et si possible dans mon salon de 35 m² (si ce n’est pas possible, ce sera pour le gymnase).
Après la description du cahier des charges, je suis passé à une phase conception des plans. La corde a été augmentée de 80 % par rapport à celle de l’avion original et le but est d’arriver à une masse totale en ordre de vol de 25 g maxi pour une envergure de 46 cm. J’ai aussi utilisé predim RC, un logiciel facile d’utilisation pour ceux qui ne connaissent pas. La version lite est suffisante (http://rcaerolab.eklablog.com/predimrc-p1144024).C’est libre de droit et il s’agit dun fichier excel à remplir avec la corde les longueurs, les valeurs de votre avion, sa masse et il vous calcule la charge alaire, la vitesse de vol, les calages etc… Bref le top, je vous conseille.
Dans mon cas, j’arrive à une charge alaire de 3 à 3.5 g/dm², ce qui est peu

Par la suite, je me suis mis sur l’ordinateur pour réaliser le plan. La version est téléchargeable ci-après.

La version téléchargeable est un pdf que j’ai agrandit à 200 % pour obtenir le plan à la taille qui me convient.

J’ai collé les différents éléments sur le dépron 3 mm, sauf pour les 2 panneaux de l’aile qui seront coupées dans du vector board. L’avantage de ce matériau est sa souplesse qui permettra un cintrage plus facile que le dépron. Le défaut du vector board est son poids un peu plus lourd que le dépron. Je risque de perdre 1 gramme dans l’affaire

Un mini indoor Potez 58. Cahier des charges.

Trop frustrant d’être confiné à la maison avec ce maudit COVID19. Ne baissons pas les bras, restons à la maison et surtout continuons à construire.

Je me lance dans un nouveau challenge. Réaliser un mini Potez 58 pour voler en indoor et pourquoi pas dans ma salle à manger….Pour ce second objectif, je ne suis pas sur d’y arriver.

Premier objectif, définir la taille et la masse et donc calculer la charge alaire. Si on prend en comparaison un click de chez RC factory, on a une aile de 80 cm pour une corde moyenne de 24 cm, ce qui fait une charge alaire de 6.25g/dm² pour une masse d’avion de 120 g (accu compris) et de 7.3g/dm² si la masse est de 140 g. En salle ça peut voler vraiment doucement. Voir l’exemple ci-après du vol de mon click 21. C’est bien pour un gymnase, mais bien trop grand et rapide pour un plus petit espace

Mon osiris lui pèse un peu moins de 100 g et à une charge alaire de 5.2 g/dm². Voyez avec la vidéo du vol, la différence de vitesse du à une diminution de 1 à 2 points de charge alaire. Le vol devient plus lent. Beaucoup plus lent.

Vol de l’Osiris

Donc si on veut voler dans un faible espace, il faut à la fois gagner en poids et en taille, mais en diminuant la charge alaire. Ce qui veut dire, alléger tout et ce qui est le plus lourd et l’électronique embarqué.

J’ai donc repris les plans du Potez 58 initial et j’ai augmenté fortement de 75 % la corde de l’aile.

Il est imprimé en 3 tailles. Soit 35, 41 et 50 cm d’envergure. C’est celui de 40 cm que je vais réaliser en premier. 27-30 g est la masse maximum à obtenir pour ne pas dépasser les 5 à 5.5 g/dm²

Réalisation d’une pièce en fibre de verre et résine.

J’inaugure ci-dessous une nouvelle rubrique pour décrire ma manière de procéder et mes techniques. Pour commencer, comment faire une pièce en résine et fibre en prenant pour exemple mon capot moteur et mes carénages de roues de mon Potez 58. Le document est téléchargeable. Bonne lecture

Le magnéto « contact »

Et oui, le magnéto qui permet le contact lors de la mise en route du moteur sur les avions grandeur n’est pas encore reproduit sur la planche de bord. Il se situe à l’extrême gauche; le numéro 1 sur la photo ci-dessous et vous pouvez voir qu’il est manquant sur ma reproduction.

Voici une photo agrandie de l’instrument de l’époque.

Il devra faire 6 mmm de diamètre. Pour commencer, j’ai coupé un tube alu en 6 mm d’épaisseur que j’ai rempli de balsa collé dans le tube et une rondelle de 7 mm pour faire la base du contact

Le tout est poncé et présenté sur le tableau à l’échelle. De même le contact magnéto est imprimé à la bonne échelle.

Reste à coller la rondelle, le tube rempli de blasa et l’image du contact par dessus.

La poignée du contacteur est faite dans un morceau d’ABS de 5 mm de long qui est peint en couleur argent avent d’être collé.Les rivets sont faits à la colle blanche et j’ai utilisé un jonc de carbone trempé dans la peinture pour les peindre avec le plus de précision possible